Les Garanties Proposées

    • Le décès

      Très simplement. En cas de décès de l’assuré, l’assureur verse à la banque le capital restant dû du prêt et solde ainsi le financement.

    • La perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)

      Il s’agit d’une invalidité physique résultant d’une maladie ou accident, mettant l’assuré dans l’incapacité irréversible d’exercer une activité rémunératrice et l’obligeant également à recourir à une tierce personne pour accomplir les actes ordinaires de la vie.
      Comme pour la garantie décès, l’assureur rembourse le capital restant dû à la banque.

    • L’incapacité temporaire de travail (ITT)

      Cette garantie est proposée en cas d’arrêt de travail total de l’assuré, mais temporaire.
      Généralement, la prise en charge des mensualités intervient après un délai de franchise (90/120 jours dans la grande majorité des contrats).

      Il existe toutefois 2 types d’indemnisation

       

      La prise en charge de la perte de revenus subie à l’occasion de l’arrêt de travail.
      Donc la différence entre le revenu habituel et le revenu de remplacement tenant compte des toutes les prestations (Sécurité sociale, régime de prévoyance complémentaire, mutuelle,…)
      Dans certains cas, n’ayant aucune différence entre les deux revenus, l’assuré ne pourra pas actionner cette garantie.

      La prise en charge totale de l’échéance quelques soient les revenus de l’assuré.
      Le paiement se fera donc par l’assureur suite à la période de franchise définie et ce, durant la totalité de l’arrêt de travail.

    • L’invalidité permanente et totale (IPT)

      L’assuré est en IPT lorsqu’il se trouve à la suite d’une maladie ou d’un accident, dans un état physique ou mental le mettant dans l’impossibilité totale, permanente et présumée définitive de se livrer à un travail ou à une occupation susceptible de lui procurer gain ou profit.
      Cet état de santé doit être constaté avant les 65 ans de l’assuré, et le taux d’invalidité doit être supérieur ou égal à 66%, selon le taux d’invalidité fonctionnelle (Sécurité Sociale) et le taux d’invalidité professionnelle.

    • L’assurance perte d’emploi

      Cette garantie permet à l’emprunteur une prise en charge, souvent partielle, de la mensualité en cas de chômage. Elle varie d’un contrat à l’autre et est souvent soumise à des critères bien précis :
      Type de contrat de travail
      Type de chômage
      Franchise