Taux fixe et taux révisable

Un taux fixe, c’est la sécurité et la lisibilité.

 

En effet, l’amortissement de votre prêt se fait de manière ferme et définitive. Aucune surprise, le tableau d’amortissement vous permet de connaître à l’avance tous vos futurs remboursements même en cas de lissage de plusieurs prêts (lien lissage des prêts).

Aucune hausse et aucune de baisse de vos mensualités à prévoir.

 

Dans d’une conjoncture de baisse de taux, il est donc nécessaire de procéder à une renégociation de votre prêt (lien renégociez votre prêt).

Le taux révisable (ou variable) peut également s’avérer être une solution intéressante…

Le taux de départ étant plus faible qu’un taux fixe, les premières mensualités seront donc plus intéressantes.

Toutefois, il faut bien étudier les sécurités mis en place sur ce type de taux :

 

  • Cap (Plafond/Plancher) sur le taux en cas de hausse ou de baisse du taux
  • Cap sur une durée maximale en cas de révision du taux impactant la durée

 

Et bien regarder le mécanisme de révision du taux :

 

    • Révision annuelle, trimestrielle ou mensuelle
    • L’index de révision du taux (Euribor 1an, 3mois,…)
    • Ainsi que la marge appliquée par la banque

 

Certaines banques proposent même des taux mixant une première période de taux fixe (1,2, 5 ans…) puis basculant sur du taux révisable par la suite
(Cap +/- 1 point sur le taux de départ par exemple)

Un prêt révisable peut également  être fixé selon les conditions décrites dans l’offre de prêt